Dans les villes comme en campagne, ils arrivent en masse, sortant des égouts à cause des différents travaux de rénovation qui ont lieu dans la majorité des villes.

Et pour lutter contre une invasion chez soi, rien de mieux que de faire appel à une entreprise de dératisation professionnelle. Mais une question se pose : qui devra payer la facture ?

Pourquoi une entreprise de dératisation ?

Pour venir à bout rapidement d’une invasion de rats, l’intervention d’une entreprise de dératisation  professionnelle est de mise. Les prestations se chargent de tout de A à Z.

  • Une évaluation de votre situation par des professionnels

La première étape pour une dératisation professionnelle et réussie est de faire une évaluation de votre situation. Sachez qu’il peut y avoir plusieurs espèces de rats qui peuvent s’inviter chez vous. Et les solutions pour venir à bout de l’invasion peuvent changer d’un cas à un autre.

Il s’agira également d’évaluer l’importance de l’invasion dont vous êtes victime. Avec leurs appareils, les professionnels peuvent aussi repérer la provenance des rats et ainsi travailler avec plus de précision pour gagner du temps.

  • Une mise en place des mesures à prendre pour la dératisation

Ce n’est qu’après la réalisation de ce diagnostic que les professionnels peuvent vous aider à mettre en place les mesures idéales pour vous aider à vous séparer définitivement et rapidement de vos invités indésirables.

Il s’agira de discuter avec vous des différentes démarches qui vont suivre pour la réalisation de la prestation. Ce peut être en ce qui concerne la durée, le fait que vous deviez partir ou non de chez vous pendant l’intervention, et les professionnels vous expliqueront aussi les différents traitements qui seront appliqués chez vous pendant le traitement de l’invasion.

  • Différentes solutions à portée de main

À savoir que les entreprises de dératisation peuvent vous proposer différentes solutions afin de venir à bout des rats chez vous. Ce peut être l’utilisation des pièges en tout genre ou encore la technique de l’éradication par le froid. Il est également possible de tuer directement les nuisibles avec du poison.

Vous pouvez bien évidemment intervenir dans le choix des techniques de dératisation à pratiquer chez vous. Du moins, un conseil : faites confiance à l’avis des professionnels avec des années d’expérience en la matière pour vous assurer un maximum de réussite.

  • Un devis sur mesure pour la réalisation des travaux

Dans tous les cas, comme la prestation est personnalisée, il semble normal que le devis de celle-ci soit aussi fait sur mesure. Tout dépendra du résultat du diagnostic : de l’importance de l’invasion, de la solution à utiliser, etc …

En moyenne, la facture atteint quelques centaines d’eurosSont compris les frais d’intervention et le prix des produits à utiliser. En somme, vous allez profiter d’une prestation clé en main.

Dératisation par un professionnel : les locataires doivent débourser

Dans le contrat de bail, il est souvent mentionné que les locataires ont l’obligation d’entretenir comme il se doit le bien qui lui sera prêté. Cela fait partie de la charge locative. À ce titre, en cas d’invasion de rats, ce sera à lui de débourser les frais.

  • Le résultat d’un manque d’hygiène

En règle générale, une invasion de nuisible chez vous est le résultat d’un manque d’hygiène. Ce qui équivaut notamment à un manquement à vos obligations de locataire. Vous n’avez pas respecté le bien et vous ne l’avez pas entretenu comme il se doit.

C’est donc normal que, même en tant que locataire, vous ayez la charge de payer les services de dératisation en totalité. C’est le cas aussi bien pour la location d’un appartement que d’une maison individuelle.

  • Une invasion qui se passe chez le locataire

C’est d’autant plus nécessaire que le locataire paye la facture dans la mesure où le service se passera chez lui. C’est lui qui subit les conséquences négatives de la présence des rats à la maison : les bruits dans les murs, les traces sur le sol, les crottes un peu partout dans la maison.

En plus d’être répugnants, les rats peuvent être porteurs de maladies comme la leptospirose par exemple. Il importe donc d’intervenir rapidement pour en venir à bout. Passer par les propriétaires pourrait retarder les choses.

  • Le choix de l’entreprise de dératisation : une prérogative de l’occupant des lieux

Dans ce cas, le choix de l’entreprise de dératisation sera de la prérogative de l’occupant des lieux, à savoir vous : le locataire. Le but étant de choisir un prestataire avec lequel vous vous sentez le plus à l’aise.

Il y a quelques critères à prendre en compte pour le choix de votre entreprise de dératisationNotamment, les années de métier dans ce domaine pourraient être le gage d’une bonne qualité de prestation. Par ailleurs, faites également attention à la réputation des prestataires sur le marché. Il s’agit tout de même de faire entrer des inconnus chez vous, et ce, pendant quelques jours. Autant en savoir le maximum sur eux.

Afin de minimiser les dépenses pour votre dératisation, vous pouvez aussi prendre le temps de comparer les propositions des entreprises de dératisation. Elles ne se valent pas, et ce, aussi bien en tarif qu’en qualité. Pour rappel, demander un devis est complètement gratuit et sans engagement. De quoi vous permettre justement de jouer avec cette concurrence simplement.

Quelques exceptions à la règle

Pourtant, il y a une exception à cette règle. Il peut y avoir des cas où le bailleur doit payer les frais d’une dératisation.

  • L’invasion n’est pas due à un manquement du locataire

Mais si vous avez parfaitement entretenu la maison, et que l’invasion reste toujours là ? Que se passe-t-il ? C’est la première exception à la règle. Il se peut en effet que l’invasion soit le résultat d’un vice dans les travaux de rénovation ou de construction de la maison. Ce peut être également un simple phénomène qui se généralise dans le quartier.

Dans tous les cas, dans cette situation, les frais de dératisation seront couverts par vos charges locatives. Autrement dit, ce sera à votre propriétaire de payer les charges de cette prestation.

  • Une exception mentionnée dans le contrat de bail

Il se peut également que votre contrat de bail mentionne cette exception. Il est en effet possible de personnaliser et de préciser autant que faire se peut votre contrat de location pour pallier à toutes les éventualités.

Aussi, avant de signer un contrat de bail sur quelques années, il est préférable de prendre le temps de le lire attentivement. Il est également possible de négocier avec le bailleur la mention de ces frais dans une des clauses du contrat si tel n’est pas le cas.

En fonction de ce qui est mentionné dans le contrat de bail, les frais de dératisation peuvent aussi être divisés en deux entre vous et le propriétaire. Ce qui peut aussi paraitre logique.

  • Le locataire signale la présence des rats aux propriétaires

Il est possible de faire participer les propriétaires dans le paiement de la prestation de dératisation. Mais dans ce cas, il faudra lui signaler le problème et attendre son aval ou sa réponse avant de procéder à quelques travaux.

Ce n’est en effet pas logique de simplement lui exiger le remboursement d’une facture de quelques centaines d’euros sans même l’avoir prévenu.

  • Le choix de l’entreprise de dératisation : une prérogative du propriétaire des lieux

Il apparait en effet logique que ce soit au propriétaire de choisir l’entreprise de dératisation qui va s’occuper de la prestation si le paiement de la facture lui incombe.

Il se peut également qu’il y ait une entreprise de dératisation qui soit déjà habituée à intervenir dans l’immeuble ou sur les lieux et qui connaît déjà les mesures à prendre. Cela permet également de faire quelques économies et gagner du temps dans le nettoyage de votre habitation.

Ce sera par la suite au propriétaire de vous présenter les prestataires qui vont se charger de la dératisation pour que vous puissiez discuter des démarches à suivre ensemble. On ne peut pas vous exclure de l’équation.

Les assurances habitation peuvent-elles aider ?

Que ce soit les locataires ou les propriétaires bailleurs : désormais, tous prennent une assurance habitation pour couvrir certaines dépenses imprévues dans leur résidence. Mais une question se pose : est-ce qu’une couverture de ce genre peut prendre en charge les frais de dératisation.

  • Aucune formule spécifique

De ce que l’on sait, il n’existe encore aucune formule spécifique qui pourrait couvrir l’intégralité des dégâts causés par les rongeurs chez vous et les frais de dératisation.

Les assurances habitation couvrent les dégâts des eaux, les pannes d’électricité ou encore les pertes de clé mais il n’y a aucune mention précise pour ce qui est des frais de dératisation ou de la prise en charge des dépenses liées à une invasion de nuisibles chez vous.

  • Posez directement la question à votre assureur

Pour autant, vous pouvez poser directement la question à votre assureur. Il se peut que certaines entreprises aient combiné cette offre à des formules déjà existantes. Cela ne coûte rien de demander.

Comment se passe la dératisation dans un immeuble de copropriété ?

Mais comment se passent alors les frais de dératisation dans un immeuble de copropriété ? Si vous êtes locataires, devrez-vous payer ? Et qu’en est-il si vous êtes copropriétaire ? Le point.

  • Le syndic peut prendre en charge les frais de dératisation

La gestion d’un immeuble de copropriété est de la prérogative des syndicsQu’ils soient bénévoles ou professionnels, il appartient à ces derniers d’entretenir et de s’occuper de la bonne marche de l’immeuble dans sa globalité.

Ils gèrent également le budget de la copropriété pour un an afin de faire en sorte que tout s’y passe pour le mieux.

On peut donc dire qu’une invasion de rats est du ressort du syndic de votre immeubleC’est la conséquence d’un manque d’hygiène. Il lui revient donc de réparer ses erreurs et de rectifier le tir.

Il se peut aussi que les cotisations annuelles des copropriétaires puissent couvrir les frais sans pour autant toucher à la bonne marche de l’immeuble en question.

  • Une cotisation à la charge des copropriétaires pour la dératisation des parties communes

Mais le devis d’une prestation de dératisation varie en fonction de l’importance des travaux à faire, et notamment aussi de la taille de l’immeuble. Il se peut donc que le syndic n’ait pas de quoi assumer les charges. Il peut ainsi convoquer une AG d’urgence pour demander une cotisation exceptionnelle.

Ceci ne touche en aucun cas les locataires. Pour la dératisation des parties communes, s’il faut faire une cotisation basée sur la quote-part de propriété dans l’immeuble, les copropriétaires sont les seuls concernés. D’ailleurs, en tant que locataire, vous n’avez pas le droit, à moins d’y être demandé par votre propriétaire pour l’y représenter, d’assister aux AG.

  • Le locataire ne paye que la dératisation des parties privatives

Par contre, pour rappel, les syndics ne sont responsables que des parties communes de l’établissement. Pour ce qui est de vos parties privatives, il vous revient payer la facture comme susmentionné.

Quelques mesures à prendre pour éviter ce genre de dépense

Il suffit toutefois de quelques mesures à prendre chez vous pour éviter ce genre de dépense. Les entreprises de dératisation elles-mêmes après une intervention chez vous peuvent vous donner quelques conseils dans cette optique. Voici également quelques astuces que vous pouvez utiliser.

  • Mieux gérer vos poubelles

Ce sont les déchets qui attirent les rats chez vous. Il importe donc de bien gérer vos poubelles pour minimiser au maximum possible votre exposition. Mais attention, les laisser dehors trop longtemps est tout aussi risqué que de les laisser dans la maison.

Dans l’idéal, il vaut mieux les sortir tous les 2 jours environ. Il faudra convenir avec votre entreprise d’enlèvement de déchets pour savoir l’heure et les jours auxquels il faudra sortir vos poubelles.

Et bien évidemment, il ne suffit pas de les sortir pour les sortir. Pour éviter d’attirer les rongeurs, pensez à bien les fermer.

  • Faire quelques travaux de réparation chez vous

Quelques travaux peuvent aussi s’imposer chez vous. Si les nuisibles ont pu pénétrer dans votre domicile, c’est parce qu’il y a des moyens pour le faire.

Pensez à boucher ces trous une fois que les professionnels les ont identifiés. Et utilisez des solutions pérennes et non des alternatives comme les charbons pour espérer repousser les rongeurs pour de bon.

Ces travaux de réparation n’incombent pas aux entreprises de dératisation. Il faudra faire appel à des artisans compétents pour les réaliser. Ils peuvent compter comme des travaux de rénovation, couverts par certaines assurances et crédits.

  • Bien fermer vos placards de provision

Avoir des provisions chez vous peut s’avérer pratique. Mais attention à ce que cela n’entraine pas une invasion dans votre maison.

Dans cette optique, pensez à bien fermer les placards où vous les rangerNe laissez pas trainer des miettes ou des résidus n’importe où, et surtout pas dans votre évier. C’est le meilleur moyen pour attirer les rats chez vous. Ils peuvent remonter par les égouts.

  • Ne pas laisser la gamelle de votre chat ou chien pleine

Vous avez des animaux domestiques à la maison ? Vous devez forcément les nourrir. Mais ne faites pas l’erreur de laisser la gamelle trop pleine la nuit pour prévoir les éventuelles faims de vos bêtes. Ce seront  surtout les rats que vous allez attirer en agissant de la sorte. Pensez à les retirer et à les vider avant d’aller vous coucher.

  • Avoir une certaine hygiène dans toutes les pièces de la maison

Vous êtes sans savoir que les rats sont attirés par les saletés et les déchets. SI vous ne souhaitez pas vivre avec ces derniers, une solution s’impose : avoir de l’hygiène dans toutes les pièces de la maison.

On compte dans le lot les combles et les sous-sols qui sont souvent délaissés et qui constituent des niches favorables à une invasion de rongeurs.

SI vous n’avez pas le temps de vous occuper du ménage et de l’entretien chez vous, il existe désormais des services d’aides à domicile pour ce faire.

Ne vous y trompez pas, ces derniers ne s’adressent pas uniquement aux séniors. Vous pouvez convenir d’une intervention quotidienne ou ponctuelle en fonction de vos besoins et de votre budget.

  • Utiliser des solutions préventives

Vous pouvez penser également à utiliser dans les zones les plus sensibles de votre maison, des produits répulsifs comme l’huile essentielle d’eucalyptus, les feuilles de laurier, les pièges à souris ou encore les appareils à ultrasons qui ont déjà prouvé aussi leur efficacité